Argentine!

Quelles sont les probabilités en Amérique du Nord de croiser un véhicule immatriculé… en Argentine?

Aussi, le gouvernement du Québec et son fabriquant des plaques d’immatriculation disent qu’il n’y a pas eu de changement dans les matériaux ou la fabrication des plaques depuis des décennies, mais on voit de plus en plus de plaques délaminées (où le film réfléchissant du fond est parti pour tomber directement sur l’aluminium) comme l’exemple suivant. Déjà que le design des plaques québécoises est plutôt générique, monotone et désuet, il faut que la qualité du produit soit à la basse. C’est sans compter ce gouvernement affamé de nouvelles taxes crache anormalement sur l’ajout de revenus supplémentaires qu’il obtiendrait en autorisant l’achat de plaques personnalisées (« vanity plates ») et/ou philanthropiques comme il se fait pratiquement partout ailleurs au Canada et aux États-Unis.

Laisser un commentaire